Coût d'un isolant mince

L’isolant mince fait grandement parler de lui dans le milieu de l’isolation thermique. Qui n’a pas rêvé d’un isolant thermique mince et efficace ? Mais avant de choisir ce type d’isolant, mieux vaut bien se renseigner sur l’isolant mince multicouche. Qu’est-ce que l’isolant thermique mince ? Quels sont ses atouts et inconvénients ? Quel est le prix d’un isolant mince ? Comment se pose un isolant mince sur un mur ? Cette page vous présente tout ce qu’il faut savoir sur l’isolant mince.

Obtenez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Les caractéristiques d’un isolant mince

Il est important de bien isoler votre maison, afin de réaliser des économies d’énergie et de bénéficier d’un meilleur confort. L’isolant mince figure parmi les différents types d’isolants proposés sur le marché de l’isolation. Comme son nom l’indique, l’isolant thermique mince est réputé pour sa faible épaisseur, contrairement à la laine de roche ou à la laine de verre.

Qu’est-ce qu’un isolant mince multicouche ?

L’isolant mince multicouche est connu sous différents noms, qui désignent à peu près le même isolant thermique  :

  • Isolant multicouche ;
  • Isolant mince réfléchissant ;
  • Isolant thermo-réflectif ;
  • Produit mince réfléchissant.

Ce type d’isolant est composé de plusieurs couches de matériaux isolants tels que des mousses synthétiques, des laines minérales, des films polyéthylène à bulle et des feutres synthétiques ou d’origine végétale ou animale. Ces couches intermédiaires sont enveloppées dans une ou plusieurs couches d’aluminium.

L’isolant mince est épais de seulement 5 à 30 mm. Agissant comme un réflecteur, il renvoie le rayonnement thermique, ce qui permet de conserver la chaleur. Sa performance thermique dépend surtout du type et de la qualité de ses composants.

À savoir : l’isolant mince est avant tout un isolant synthétique, car un isolant naturel ne sera jamais efficace sans une épaisseur conséquente.

Les performances thermiques de l’isolant mince

L’isolant mince peut être utilisé pour isoler les murs, les combles, le sol et la toiture.

La résistance thermique de l’isolant mince est de 0,1 à 1 m²/K/W. Cet isolant, s’il est utilisé seul, ne permet donc pas d’atteindre les exigences de la réglementation thermique en termes de performances d’isolation.

Si vous souhaitez bénéficier d’un meilleur confort thermique, il est donc nécessaire d’associer l’isolant mince à d’autres matériaux isolants.

Important : l’isolant multicouche n’est pas plus performant en matière d’isolation acoustique (il fait même un très piètre isolant phonique !). Pour éviter les nuisances sonores, associez systématiquement ce matériau à un isolant fibreux.

Plusieurs devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Atouts et limites d’un isolant mince

L’isolant mince comporte plusieurs avantages, mais également des inconvénients qu’il est bon de connaître. Alors, que vaut réellement un isolant mince multicouche ?

Les qualités de l’isolant mince multicouche

Pour ses atouts, l’isolant thermo-réflectif :

  • Est non toxique ;
  • Résiste au feu et à l’humidité ;
  • Est résistant aux parasites et aux rongeurs ;
  • Permet de gagner de la place ;
  • Est souple et est facile à poser ;
  • Peut-être posé sur des surfaces irrégulières ;
  • Ne nécessite pas l’ajout d’un pare-vapeur.

Comme son nom l’indique, l’isolant mince a pour principale qualité sa faible épaisseur. Mais cela lui donne une assez fausse réputation, car contrairement à ce qui peut être imaginé, un isolant mince ne fait pas des miracles en matière d’isolation thermique.

Les limites des isolants minces

Vous l’aurez compris, l’isolant mince multicouche n’a pas que des avantages.

En ce qui concerne les inconvénients de l’isolant mince, ce dernier :

  • Doit être posé avec précision et rigueur ;
  • Ne peut être utilisé que comme complément d’isolation ;
  • N’isole pas contre les bruits ;
  • N’isole plus correctement si sa surface réfléchissante est recouverte de poussière.

Une chose est sûre : l’isolant mince ne suffit pas à une isolation thermique optimale. Si vous cherchez à l’utiliser seul, passez votre chemin ! En revanche, il forme un très bon complément d’isolation, notamment s’il est couplé à une laine isolante.

Devis 100 % gratuits pour vos travaux d’isolation

Utilisation d’un isolant mince sur un mur

L’isolant mince se pose par l’intérieur. L’isolant mince est facile à poser, mais son installation doit se faire correctement. En effet, ses performances thermiques dépendent de la qualité de sa pose.

Voici les différentes étapes pour mettre en place l’isolant multicouche :

  • Installez les liteaux de telle sorte qu’ils soient parallèles au mur, du sol jusqu’au plafond ;
  • Agrafez les lés d’isolant mince sur les liteaux ;
  • Posez les contre-lattes et clouez-les aux liteaux ;
  • Camouflez l’isolation.

La pose doit être aussi soignée que précise. Si vous n’êtes pas en mesure de réussir cette tâche, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Si vous le souhaitez, le formulaire présent en bas de cette page vous permet de recevoir gratuitement plusieurs devis pour l’isolation thermique d’une maison.

Recevez gratuitement des devis d’isolation

Prix d’un isolant thermique mince

Il est intéressant de se pencher sur le prix de l’isolant mince, si vous souhaitez l’inclure dans vos travaux d’isolation thermique.

En moyenne, le prix d’un isolant mince se situe entre 5 € et 15 € le m². Le prix d’un isolant mince de qualité certifiée peut même atteindre 20 € le m², sans compter les frais de pose.

Il existe différents facteurs qui peuvent faire varier le prix d’un isolant thermique mince :

  • L’épaisseur de l’isolant mince,
  • Son coefficient de performance thermique,
  • La marque et la qualité de l’isolant thermique,
  • Sa pose par un professionnel ou par vous-même.

Si vous faites appel à un artisan pour poser cet isolant, sachez qu’il vous facturera ses services entre 35 € à 45 € l’heure. Afin de bénéficier de meilleurs tarifs, n’hésitez pas à comparer différents devis d’isolation, grâce à notre formulaire gratuit et sans engagement.