Réussir l'installation d'une VMC

L’installation d’une VMC dans votre salle de bain et dans votre cuisine vous permet de bénéficier d’un air sain sans humidité. Le travail peut être réalisé par vos soins si vous êtes un habitué du bricolage. Mais comment installer une VMC simple ou double flux ? Cet article vous montrera comment s’effectue la pose d’une VMC.

Recevez plusieurs devis d’installation de VMC

Qu’est-ce que la VMC ?

La ventilation mécanique contrôlée est un équipement dont le rôle est de renouveler l’air ambiant de votre maison. Pour ce faire, la VMC insuffle de l’air sain dans les pièces de vie sèches, à l’instar des chambres et du salon. Il évacue ensuite l’air vicié des pièces marquées olfactivement ou humides comme la salle de bains, les toilettes et la cuisine.

Le moteur de la VMC est généralement installé dans les combles, dans un caisson. Des gaines branchées sur le caisson relient le moteur à toutes les pièces de vie. S’il s’agit d’une VMC à double flux, les pièces de service sont également reliées au moteur. La VMC est munie d’une bouche qui vous permet de régler le débit selon vos besoins et des pièces.

Il existe sur le marché deux types de VMC :

  • La VMC simple flux qui est le modèle le plus basique. Elle vous suffira si vous souhaitez seulement évacuer l’air vicié.
  • La VMC double flux qui renouvelle l’air tout en récupérant la chaleur de l’air qui a été expulsé.

Gratuit : devis d’installation de VMC

Comment se fait l’installation de la VMC ?

L’installation d’une VMC n’est pas un luxe. En outre, depuis mars 1982, les logements doivent obligatoirement être ventilés en permanence. Mais quelle est l’importance de cette installation chez vous ?

Pourquoi installer une VMC dans votre maison ?

Vous gagnerez plusieurs avantages en installant une VMC chez vous, notamment en termes de santé. La VMC vous apportera surtout les bénéfices suivants :

  • Ventilation de l’air intérieur : l’air dans votre maison comporte de l’azote, de la vapeur d’eau, du dioxyde de carbone, de composés organiques volatils ainsi que d’autres gaz et allergènes. Il est donc pollué. C’est la VMC qui vous garantit un air sain.
  • Protection de votre santé : en éliminant l’air pollué, vous protégez vos voies respiratoires et vous réduisez les risques d’allergie.
  • Protection de votre maison contre l’humidité, ce qui évite l’apparition des champignons et moisissures.
  • Économie de chauffage surtout grâce à la VMC double flux.

Installation d’une VMC double flux

La VMC double flux comporte deux systèmes de gaine : l’un pour l’aspiration et la filtration de l’air vicié se trouvant à l’intérieur, l’autre pour la récupération de l’air frais à l’extérieur de la maison. L’air venant de l’extérieur est ensuite mélangé à l’air filtré pour être réchauffé et renvoyé à l’intérieur de la maison. Ce type de VMC vous fera donc réaliser des économies sur votre facture de chauffage.

La VMC double flux ne requiert pas la création d’entrée d’air extérieur dans les pièces de vie. Toutefois, des bouches de soufflage doivent être installées dans ces pièces de vie sèches, et des bouches d’extraction dans les pièces de service. Voici les étapes à suivre :

  • Fixation du caisson de distribution,
  • Fixation de la centrale aux alentours des pièces de service,
  • Pose des manchettes,
  • Raccord des conduits,
  • Raccord de la centrale et du caisson de distribution,
  • Raccordement électrique.

Installation d’une VMC simple flux

Ce type de VMC ne comporte qu’un seul réseau de gaines pour l’évacuation de l’air vicié. Des entrées d’air doivent être créées dans les menuiseries des fenêtres si vous optez pour la VMC simple flux. Ci-après les principales démarches pour l’installation d’une VMC simple flux :

  • Installation du groupe d’extraction dans les combles,
  • Réalisation d’un trou sur le plancher des combles pour y poser la manchette. Ce sont les pattes qui vont stabiliser la manchette.
  • Raccordement de la manchette au caisson d’extraction grâce au conduit PVC. L’autre extrémité du caisson doit être reliée à la sortie de toit.
  • Raccordement électrique.

Demandez des devis gratuits d’installation de VMC

Comment changer votre VMC ?

Pour une meilleure qualité de l’air, il faut remplacer une VMC vétuste par un modèle plus performant. Après avoir choisi votre nouvelle VMC, voici comment remplacer votre ancienne VMC :

  • Repérez le groupe de VMC puis arrêtez-le.
  • Retirez les gaines. Mais si celles-ci sont encore en bon état, vous pouvez les conserver.
  • Retirez l’ancien groupe de VMC et installez le nouveau.
  • Raccordez les gaines à la nouvelle VMC.
  • Effectuez le raccordement électrique.

Si vous avez des notions en bricolage et en électricité, vous pouvez vous-même installer votre VMC. Toutefois, pour avoir un travail bien fait et obtenir des conseils sur la VMC à choisir, le mieux est de faire appel à un professionnel.