Le point sur l'isolation phonique des fenêtres

Avoir une bonne isolation phonique, c’est toujours pratique. La fenêtre est l’une des premières sources d’entrées des bruits extérieurs. Alors, si vous voulez améliorer l’isolation phonique d’une maison, il faut commencer par avoir une bonne isolation de fenêtres. Que faut-il donc savoir sur l’isolation phonique d’une fenêtre, et quels sont les différents moyens d’améliorer l’isolation acoustique d’une fenêtre ? Nous allons le découvrir en détail dans cet article dédié à l’isolation phonique d’une fenêtre.

Gratuit : devis d’isolation de vos fenêtres

Quand faut-il opter pour une isolation phonique de la fenêtre ?

Pourquoi faut-il opter pour une isolation phonique de la fenêtre ? Il y a en effet certaines situations qui peuvent vous pousser à le faire :

  • Si vous habitez dans un endroit assez bruyant, notamment non loin de la ville, les bruits extérieurs peuvent être dérangeants.
  • C’est aussi le cas si vous vous trouvez dans une zone industrielle présentant plusieurs bruits externes.
  • Pour certains moyens d’isolation phonique, il est également possible d’ajouter à la fois des isolations thermiques. L’avantage à cela, c’est que vous pouvez limiter aussi votre facture d’énergie par la même occasion.

De manière générale, dès lors que vos fenêtres sont anciennes et mal isolées (à la fois de manière phonique et thermique), vous aurez intérêt à les remplacer ou à améliorer leurs capacités isolantes.

Obtenez gratuitement des devis d’isolation de fenêtre

Les différents moyens d’isolation phonique d’une fenêtre

Pour une isolation phonique de la fenêtre, il existe plusieurs moyens à votre disposition. Il suffit de bien choisir en fonction de votre budget et de vos besoins.

Le vitrage asymétrique

Le double vitrage asymétrique est composé de deux couches de verre épaisses. Entre les deux, il y a une lame d’air. C’est l’épaisseur de cette dernière qui va garantir l’efficacité de l’isolation. Elle empêche en effet la propagation des bruits de l’extérieur vers l’intérieur.

Donc, plus elle est épaisse, moins il y a de bruits qui arrivent vers l’intérieur. Il faut tout de même veiller à l’épaisseur des vitres. Même si c’est un très bon choix en tant qu’isolation phonique, il n’empêche pas toutefois la déperdition thermique. C’est son seul petit bémol.

Le verre feuilleté

Le verre feuilleté arbore le même principe qu’un double vitrage. Il faut en effet utiliser deux vitres. Mais à l’instar de la première option, il y a un verre feuilleté à insérer dans la lame d’air. C’est un intercalaire en PVB. Il est d’ailleurs possible d’intercaler plusieurs verres afin d’avoir une meilleure isolation.

Mais en plus de cela, vous améliorez aussi l’isolation thermique, mais votre verre sera plus résistant au choc. Il va donc vous garantir une meilleure sécurité sur le long terme.

Le bon choix de la menuiserie

Si vous voulez éviter d’investir dans de nouvelles installations, vous pouvez également bien choisir la menuiserie de votre fenêtre. Il existe en effet des bois qui sont naturellement des isolants phoniques. Une menuiserie en PVC profite également de très bonnes performances d’isolation acoustique.

Il faut également jouer sur l’épaisseur de la matière et bien ajuster la dimension en ne laissant aucun espace pour faire entrer les bruits. Un bon choix de menuiserie va aussi améliorer l’efficacité de votre sécurité.

Il faut toutefois prendre en compte de l’esthétique, l’entretien et la durabilité sur le long terme. Comme certains bois se dégradent rapidement plus que d’autres, le mieux, c’est d’avoir les conseils d’un professionnel.

À savoir : l’alu n’est pas un matériau naturellement isolant. Mieux vaut donc se méfier si vous cherchez une fenêtre alu à bas prix. Heureusement, une fenêtre en alu haut de gamme profitera souvent d’ajouts spécifiques pour assurer son isolation acoustique ET thermique.

Exigez des devis gratuits d’isolation de fenêtres

Les normes et certifications des vitrages

Pour ce qui en est des vitrages, le critère de choix est la certification et la norme de ces derniers.

Parmi les meilleurs, il y a le label CEKAL AR qui garantit de meilleures efficacités en isolation phonique. Les normes de réduction sonore suivent par la suite une classification qui est la suivante :

  • Classe 1 : 25 à 29 dB
  • Classe 2 : 30 à 34 dB
  • Classe 3 : 35 à 39 dB
  • Classe 4 : 40 à 44 dB
  • Classe 5 : 45 à 49 dB
  • Classe 6 : plus de 50 dB

Si l’isolation acoustique d’une fenêtre est primordiale pour vous, pensez toujours à en faire mention à votre installateur de fenêtre. Il vous proposera un modèle de fenêtre spécifiquement conçu pour ses capacités d’isolation phoniques.

Si vous le souhaitez, notre site vous permet de recevoir gratuitement différents devis pour la pose de fenêtres, le tout sans engagement.