Les combles aménagés sont aussi appelés combles aménageables ou habitables. Comme son nom l’indique, ce sont les combles pouvant être aménagés en lieu de vie. Mais pour garantir une bonne isolation pour un comble aménageable, il faut qu’il remplisse certains critères. Parmi ces critères se trouvent les caractéristiques de l’isolant, les techniques ou encore l’épaisseur d’isolation.

Demandez des devis gratuits pour une isolation de combles

L’importance d’isoler les combles aménagés

Dans un logement non ou mal isolé, 30 % de la chaleur s’échappe par la toiture. L’isolation des combles permet donc de travailler principalement l’origine de cette déperdition d’énergie. Ainsi, vous réaliserez jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage.

Presque toutes les parois d’un comble sont en contact direct avec l’extérieur. Elles sont donc plus exposées aux variations de température extérieure que les autres pièces de la maison. En hiver, isoler un comble aménagé permet de maintenir une température sous toiture homogène et confortable tout en économisant de l’énergie. En été, l’isolation permet de garder le comble au plus frais plus longtemps. En d’autres termes, elle empêche l’air chaud qui circule sous la couverture. Un comble aménageable bien isolé est donc un comble agréable à vivre. En plus d’une bonne isolation thermique, isoler ses combles aménagés permet également une bonne isolation acoustique.

Comment bien isoler ses combles aménagés ?

L’isolation des combles aménagés présente de nombreux avantages, mais encore faudra-t-il l’aménager de la meilleure façon.

Les techniques pour isoler ses combles aménageables

L’isolation des combles habités peut se faire en trois techniques. La première consiste à poser l’isolant entre les chevrons. Il s’agit d’une technique d’isolation par l’intérieur facile et rapide à mettre en œuvre. Son épaisseur maximale doit être le même que celui des chevrons.

L’autre technique consiste à isoler en double couche. Également appelée isolation bicouche, c’est sans doute la solution qui offre la meilleure performance thermique qui soit. L’idée est d’installer des suspentes, sur lesquelles des fourrures viennent se fixer. Ces dernières permettent de garder la deuxième couche d’isolant en place.

Il y a également l’isolation par sarking. Il s’agit d’une technique d’isolation par l’extérieur. Elle consiste à poser les isolants sur les chevrons qui sollicitent une dépose des matériaux de couverture.

Les rouleaux pour les combles aménagés

Pour les combles habitables, l’isolant utilisé peut être conditionné en rouleaux ou en panneaux. En effet, grâce à sa rigidité ou semi-rigidité, le panneau est l’isolant le plus adapté aux combles aménagés. Facile à manier, ce produit se découpe aisément avec une scie ou un couteau à dents. Une première découpe au cutter est conseillée pour les plaques en laine de verre. La découpe est beaucoup plus complexe.

Par ailleurs, une plaque de plâtre BA 13 associée à un isolant est aussi très efficace et rigide. Installée de l’intérieur, elle ne requiert que peu d’accessoires. Sa fixation se fait à l’aide d’une colle ou sur armature métallique.   

Faire appel aux artisans qualifiés RGE

Il garantit une isolation de qualité pour vos combles aménagés. Pour bénéficier des aides financières, confiez vos travaux d’isolation à des artisans labéllisés RGE. Faire appel à un professionnel promet des travaux bien faits dans un délai court. De plus, ils sont plus aptes à vous aider dans le choix des matériaux, notamment ceux conformes aux normes européennes et françaises. Ils sauront également vous conseiller pour répondre à vos besoins en énergie.

Obtenez gratuitement les tarifs d’artisans pour une isolation des combles

Épaisseur d’isolant pour isoler vos combles aménagés

Pour isoler les combles aménagés, il faut un isolant doté d’une conduction thermique de 0,032 W/m.K. Avec ce chiffre, l’épaisseur parfaite sera de 120 mm. Par contre si la conduction est plus élevée, vous devez poser un isolant encore plus épais ou si possible, optez pour une double couche.

Il est à noter qu’une conduction faible offre une résistance thermique optimale. Si vous choisissez donc un isolant plus fin, privilégiez un isolant à conduction thermique minimale. Étant donné que les combles aménagés vont être habités, évitez les matières polluantes telles que le polystyrène ou le polyester.

Vous voilà prêts pour isoler vos combles aménagés afin de les rendre encore plus agréables à vivre.