Vous avez besoin de plus d’espace de vie dans votre maison ? Pensez à l’aménagement de vos combles. Et pendant vos travaux, n’oubliez pas l’isolation des combles. En effet, l’isolation de vos combles comporte plusieurs avantages. Quelles sont les techniques pour isoler vos combles aménageables ? Combien coûte l’isolation de vos combles aménagés ?

Obtenez gratuitement des devis d’isolation de combles

Pourquoi isoler vos combles aménageables ?

L’isolation des combles est toujours utile qu’ils soient ou non aménageables. Elle vous donnera les avantages suivants :

  • Amélioration du confort : en isolant vos combles, vous avez un espace de vie supplémentaire que vous pouvez utiliser à votre guise. Si les combles sont bien isolés, vous y avez le confort en toute saison.
  • Économie d’énergie : une bonne isolation de vos combles va réduire votre facture de chauffage. Sachez que 30 % de la chaleur est perdue par le biais du toit et des combles si ces zones ne sont pas bien isolées. L’isolation vous permet ainsi d’avoir une température homogène sans utiliser trop de chauffage ou de climatiseur.
  • Valorisation de votre bien : comme votre maison consomme moins d’énergie, son classement sur l’étiquette énergie DPE va être amélioré. En cas de revente, vous pouvez alors vous permettre d’augmenter la valeur de votre bien.

Techniques pour l’isolation des combles

Il existe différentes techniques pour isoler vos combles aménageables. Le principe consiste à isoler les parois et le toit pour que les interactions thermiques avec l’extérieur soient limitées. Ci-après les méthodes pour isoler vos combles.

Comble aménagé : isoler entre les chevrons

Isoler entre les chevrons est la solution la moins coûteuse pour vos combles aménageables. C’est l’une des meilleures techniques d’isolation par l’intérieur. Mais avant de procéder à l’isolation entre les chevrons, il faut analyser la charpente pour être certain que la structure est saine. Sachez que si la charpente est endommagée ou infestée par des nuisibles, l’isolation ne sera pas optimale et ne durera que quelque temps.

Pour isoler les combles, les rouleaux ou panneaux isolants sont découpés et posés entre les chevrons, puis le frein vapeur est installé. Si vous ne disposez pas d’un écran sous-toiture HPV, vous devez laisser de l’espace pour une lame d’aire afin que l’humidité s’évacue correctement.

Aménagement de combles : isoler en double couche

Cette technique présente de meilleures performances thermiques que l’isolation entre les chevrons en simple couche. Voici les étapes à suivre pour une isolation bicouche :

  • Isolation en simple couche entre les chevrons : expliquée ci-dessus.
  • Installation de suspentes : elles vont permettre d’installer la deuxième couche d’isolants.
  • Pose de la deuxième couche : découpez l’isolant et embrochez-le sur les suspentes.
  • Posez un frein vapeur et un parement pour finaliser l’opération.

Isolation du comble aménageable : isoler par sarking

L’isolation des combles aménageables par l’intérieur est plus facile à réaliser, mais va miner votre espace de vie. L’isolation par sarking se passe par l’extérieur. Cette méthode est à préférer si vous ne voulez pas toucher à la décoration intérieure de vos combles ou pour préserver le volume de ces derniers.

En effet, le sarking offre d’excellentes performances thermiques, et cela se ressent sur les tarifs pour sa mise en œuvre. Ci-dessous les étapes à suivre pour l’isolation par sarking :

  • Dépose de la couverture,
  • Pose de l’isolant sur la charpente,
  • Repose de la couverture.

Recevez gratuitement les tarifs d’artisans pour une isolation de combles

Combien coûte l’isolation des combles aménagés ?

L’isolation des combles aménagés vous coûtera environ 35 € à plus de 260 € du m², et c’est l’isolation par sarking qui est la technique la plus onéreuse.

Sachez toutefois que les tarifs peuvent varier selon les éléments suivants :

  • La technique utilisée,
  • La surface à isoler,
  • L’isolant choisi,
  • La difficulté du chantier,
  • Le professionnel choisi,
  • La localisation géographique du chantier.

Demandez et comparez plusieurs devis afin d’être mieux fixé sur le budget à préparer.