La bonne épaisseur pour une isolation phonique

L’isolation phonique permet de réduire considérablement les nuisances sonores de l’extérieur à la maison ou d’une pièce à une autre. Mais avant tout, vous devez connaître l’épaisseur adaptée pour garantir l’isolation phonique de votre maison. Sachez tout de même que l’épaisseur de l’isolation phonique varie que cela soit l’isolation phonique du sol, l’isolation phonique des murs ou l’isolation phonique du plafond.

Demandez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Isolation phonique : qu’est-ce que c’est ?

La nuisance sonore est à l’origine du stress rencontré chez de nombreuses personnes. L’isolation phonique est la seule solution efficace pour lutter contre ces nuisances. En effet, l’isolation phonique, aussi appelée isolation acoustique ou sonore, est une opération qui a pour but de réduire, voire supprimer définitivement la transmission des bruits provenant de l’extérieur et de l’intérieur d’une pièce. Cependant, pour qu’elle soit performante et efficace, vous devez tenir compte de plusieurs éléments.

Avant tout, vous devez identifier la source du bruit, le type et également le niveau sonore recherché. Mis à part cela, l’épaisseur de l’isolant phonique joue également un rôle crucial dans la performance de l’isolation. Celle-ci est différente selon le confort phonique souhaité, la pièce, mais également le type de travaux. L’épaisseur pour isoler un plafond est différente de celle du sol ou des murs. Mais avant de déterminer l’épaisseur adaptée, vous devez également bien choisir l’isolant. Sur ce point, vous avez l’embarras du choix entre les différents matériaux isolants. Choisissez en fonction de vos besoins et de votre budget.

Comparez des devis pour vos travaux d’isolation

L’épaisseur de l’isolation phonique selon la partie à isoler

Ainsi, isoler un mur nécessite une épaisseur différente de celle du sol ou du plafond.

L’épaisseur d’isolation phonique pour cloison

Pour optimiser le confort phonique d’une pièce, il faut essayer de gagner de l’espace. Pour cela :

  • Vous devez mettre en place des cloisons acoustiques de 50 mm d’épaisseur environ et d’une sous-couche acoustique. Ainsi, vous profiterez d’un niveau d’affaiblissement sonore de 16 décibels.
  • Si cette épaisseur n’est pas suffisante, vous pouvez ajouter de la laine minérale entre les plaques de plâtre et le mur.
  • Si l’isolation acoustique est destinée pour 2 chambres côte à côte, privilégiez une épaisseur de 72 mm.
  • Si votre chambre se situe à proximité d’une pièce trop bruyante, il est recommandé de choisir une épaisseur de 120 mm.

L’épaisseur de l’isolation phonique d’un plafond

L’isolation acoustique du plafond permet de réduire les bruits venant de l’étage du dessus. Pour ce faire, il est conseillé de poser un parement. Il s’agit d’une combinaison de 1 ou 2 plaques de plâtre. Pour optimiser leur performance, les plaques doivent être plus ou moins épaisses, soit dans les 12,5 à 18 mm. C’est suffisant pour mettre une barrière sonore entre deux étages.

L’épaisseur de l’isolation phonique du sol

Entre 2 étages, le niveau du bruit maximal accepté pour un impact d’objet s’élève à 58 décibels et 53 décibels s’il s’agit de bruits aériens. De ce fait, vous devez mettre en place un isolant avec une épaisseur de 6 cm. Cette épaisseur sera largement suffisante pour atteindre cette limite. Il vous suffit de l’installer sous le revêtement du sol. Bien sûr, pour ce type de travaux, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Exigez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Quelle épaisseur pour quel isolant ?

L’épaisseur pour une isolation phonique dépend également du matériau isolant utilisé. En effet, chaque isolant possède sa propre efficacité. Si certains ne nécessitent qu’une petite épaisseur pour être efficaces, d’autres doivent être beaucoup plus épais. De plus, vous devez aussi tenir compte de plusieurs transmissions indirectes responsables de la propagation du bruit comme :

  • Les interstices des faux plafonds,
  • Les fenêtres,
  • Les gaines électriques,
  • Les radiateurs,
  • L’ossature des façades,
  • Les différentes canalisations, etc.

Si vous optez pour un liège acoustique haute densité, il vous faudra une épaisseur de 10 à 20 mm au moins. S’il s’agit d’un liège expansé haute résistance, l’épaisseur préconisée est de 20 à 40 mm.