Votre logement doit respecter une certaine performance énergétique. Afin de s’assurer de la qualité énergétique et environnementale de votre maison, cette dernière doit disposer d’un label de performance énergétique. Mais à quoi sert ce label ? Quels sont les différents labels qui existent actuellement ? HQE, NF Habitat, HPE, Minergie, ces initiales n’auront plus de secrets pour vous après la lecture de cet article.

Recevez gratuitement les devis d’experts de votre région pour vos travaux d’isolation

Qu’est-ce qu’un label de performance ?

Que cela soit en rénovation ou en construction, les logements doivent respecter les réglementations thermiques. Celles-ci regroupent des exigences thermiques dont le but est d’améliorer la performance énergétique d’un bâtiment. Jusqu’en 2020, par exemple, tous les logements en construction sont obligés de respecter les exigences de la RT2012. Après avoir obtenu un label, un bâtiment est certifié posséder un certain niveau de performance selon le label délivré.

Le label de performance est conçu et délivré par une organisation privée ou publique. Vous pouvez donc faire certifier votre maison en passant par un organisme de certification, et ce dernier est accrédité par le COFRAC ou Comité français d’accréditation.

Il existe différents organismes certificateurs :

  • Cequami ou Certification qualité en maison individuelle pour les maisons individuelles en rénovation ou en construction,
  • Cerqual ou Certification qualité logement pour les bailleurs, les constructeurs et promoteurs, les collectivités territoriales, etc.
  • Prestaterre Certifications pour les maisons individuelles ou collectives, en rénovation ou en construction,
  • Promotelec Services pour tous les logements neufs ou en rénovation, collectifs ou individuels.

Quelle est l’utilité d’un label de performance énergétique ?

Il n’est pas facile d’obtenir un label de performance énergétique. Cela nécessite le suivi d’un cahier de charges contraignant. Néanmoins, cela permet de préserver l’environnement et de réaliser des économies d’énergie.

Grâce à un label énergétique, un bâtiment obtient une haute performance énergétique. C’est aussi grâce à un label qu’il est possible de bénéficier de certaines aides comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique. En outre, il permet également de valoriser un bien immobilier.

Plusieurs points doivent être vérifiés avant d’obtenir un label énergétique :

  • L’isolation du logement qui doit être vérifiée et certifiée par un bureau d’étude thermique,
  • La ventilation du logement : celle-ci doit être permanente pour assurer la qualité de l’air à l’intérieur de la maison.
  • L’étanchéité à l’air pour améliorer le confort thermique du logement et réduire sa consommation d’énergie,
  • L’utilisation des énergies renouvelables afin d’assurer la totalité ou une partie du chauffage ou de la production d’eau chaude sanitaire,
  • L’orientation du logement.

Les différents labels de performance énergétique

Il existe plusieurs labels de performance énergétique, et chaque label a sa spécificité. Vous trouverez dans cette section les labels qui concernent les bâtiments, que cela soit en rénovation ou en construction.

Les labels de performance énergétique en construction

Vous pouvez opter pour l’un de ces labels quand vous projetez de construire votre logement :

  • Les labels d’Effinergie : ils regroupent plusieurs labels. Il y a d’abord le label Effinergie + qui concerne la consommation d’énergie du logement. Il y a également d’autres labels qui prennent comme référence l’E+C-. Ce sont :

– Le label BBC effinergie 2017 pour un niveau Énergie 2 et un niveau Carbone 1,

– Le label BEPOS + effinergie 2017 pour un niveau Énergie 4 et un niveau Carbone 1,

– Le label BEPOS – effinergie 2017 pour un niveau Énergie 3 et un niveau Carbone 1.

  • Le label E+C- : conçu par l’État, ce label incite la construction de bâtiments à énergie positive qui réduisent l’émission de carbone. Il présente donc deux volets qui sont le volet Énergie et le volet Carbone.
  • Le label RT2012 -10 % : il exige une consommation d’énergie de moins de 45 kWhEP/m² par an.
  • Le label bâtiment biosourcé : le logement doit utiliser des matériaux qui proviennent de la biomasse animale ou végétale.

Recevez gratuitement les devis d’experts de votre région pour vos travaux d’isolation

Les labels de performance énergétique en rénovation

Vous pouvez certifier un logement en rénovation grâce aux labels suivants :

  • Le label BBC Effinergie Rénovation : il certifie que la consommation en énergie de votre logement est moindre comparée à un logement standard, donc ne doit pas dépasser 80 kWhEP/m² par an.
  • Le label Effinergie Rénovation : il concerne les logements dont la construction a eu lieu avant 1948. La consommation d’énergie maximale est aussi de 80 kWhEP/m² par an.
  • Le label HQE Rénovation ou Haute qualité Environnement : il a pour but de réduire au minimum la propagation des gaz à effet de serre. Il comporte 4 thèmes qui sont l’éco-construction, l’éco-gestion, le confort et la santé.

Les autres labels de performance énergétique en Europe

Voici d’autres labels de performance énergétique au niveau européen :

  • Le label Passivhaus : il a été développé en 1998 en Allemagne. Il exige un niveau de performance énergétique de 15 kWh/m² par an en ce qui concerne le chauffage, et de 120 kWh/m² par an pour l’ensemble des usages énergétiques de la maison.
  • Le label Minergie : il a été créé en Suisse pour les bâtiments modernisés ou neufs. Pour obtenir ce label, le logement doit présenter une performance énergétique de 38 kWh/m² par an s’il est neuf, et de 60 kWh/m² par an s’il est en rénovation. Pour le label Minergie-P, le besoin de chauffage doit être inférieur à 15 kWh/m² par an.
  • EnerPHit – Rénovation passive : ce label a été lancé en Allemagne en 2012 pour la rénovation des habitations qui possèdent des composants de construction passive. Il exige notamment un besoin de chauffage de 25 kWh/m² par an et un besoin de refroidissement inférieur à 15 kWh/m² par an.

Les labels de performance énergétique sont indispensables pour une maison, si on ne cite que l’économie d’énergie en guide d’avantages.